Thierry NIOGRET
Thierry NIOGRET

Janvier 2018

2018, nouvelle année sans nouveaux projets : le choix de la photo illustre parfaitement les aspirations nouvelles. Pas d'écriture de roman cette année, alors que depuis des années je sors un ouvrage tous les deux ans. C'est volontaire, on a le droit de passer à autre chose, et puis voilà.

 

Février 2018

La critique de Tonton M sur son blog.

LECTURE DE CES VACANCES :

Suite pour moi des romans policiers de Thierry Niogret autour de Sherlock Holmes. Une petite gourmandise que je me garde pour les vacances. J'aime cette période de notre histoire autour de 1900 et les histoires policières qui s'y déroulent, et ce Sherlock Holmes accompagné de son non moins célèbre Watson est si pittoresque, quel plaisir !

En 1897 le diamant Koh-i-Nor est confié au Maharadja de Jodhpur pour qu'il le porte lors du jubilé de diamant de la reine. Or ce diamant disparaît sans que l'on s'explique comment. L'inspecteur Gregson de Scotland Yard est chargé de l'enquête et pousse sa conscience professionnelle jusqu'à suivre la piste du diamant jusqu'en Inde. Après bien des péripéties il revient à Londres de façon rocambolesque, sans le fameux diamant. C'est là que Sherlock Holmes et ses fameuses méthodes d'investigations reprennent les affaires en mains.

Je vous laisse découvrir bien sûr les mystères de cette enquête. J'ai beaucoup aimé, on est en plein dépaysement avec ce voyage aux Indes exotiques, mais on retrouve aussi cette atmosphère particulière de Londres si propice aux énigmes dénouées par le fameux détective. De plus Thierry Niogret, très bien documenté, s'appuie sur des récits d'époque pour donner de la véracité historique  à son roman, les lieux , les faits historiques sont réels  notamment au sujet du jubilé de la reine, donc encore plus d'intérêt. Je l'ai dévoré dans la journée c'est dire ( enfin un matin et la soirée avancée...). Donc un roman policier dépaysant qui nous fait nous évader de notre époque, passionnant, exotique, un très bon moment de lecture.

MC ALIAS TONTON M

Mars 2018

Ce mois-ci : participation en tant que comédien, à un film commandité par France télévision "Marie Bartet, graine de bagnarde",  réalisé par Pierre Mathiote, d'après Katia Ferré. Quelques captures d'écran de la bande annonce. Un moment de joyeuse rigolade...

 

Diffusion télévisée en 2019 ?

 

Avril 2018

Et encore une fois : merci à Tonton M pour sa nouvelle critique. 

 

Excellent idée de Thierry Niogret , après des romans sur Sherlock Holmes , dont je vous ai déjà parlés, d'écrire un recueil de nouvelles sur le célèbre détective et non moins célèbre Dr Watson. Ces huit nouvelles permettent sur des énigmes déjà racontées , et sur le prétexte d'un nouvel élément , de revenir sur un aspect plus particulier  de l'histoire passée ou des personnages impliqués à l'époque. Ce sont de mini enquêtes qu'on avale d'un trait , des petites gourmandises qui nous replongent dans l'atmosphère du Londres des années  fin 1800 début 1900. Une histoire de voleur qui marche au plafond...,des cadavres transformés en une nuit en squelettes ,  une histoire de fantôme dans un cimetière, un voleur acrobate etc etc et même une nouvelle énigme avec le chien de Baskerville, c'est dire la richesse et variété des histoires. Un bon moment qui passe très vite car on enchaîne les histoires avec un grand plaisir.Merci Thierry , on attends bien sûr un nouveau roman....

MC ALIAS TONTON M

Mai 2018

Parlons, pour une fois, des titres qui se vendent mal... Je sais, un auteur ne devrait jamais dire cela, mais après tout, pourquoi pas ? J'ai confié par ailleurs que "Ondes mortelles", "les Hommes Barbus" et "l'Impératrice" étaient mes best-sellers. Mais il y a aussi les mauvais élèves de la classe, au nombre de deux.

 

 

 

Des Astres et des Ondes (Monhélios). Pour être franc, c'est une très relative mauvaise vente. Mais comme il s'agit de la suite de "Ondes Mortelles", il est assez normal que le lecteur commence par le premier volume. Et puis les tirages  assez importants, chez Monhélios, et une distribution professionnelle garantissent un minimum de résultats. Nous dirons donc que c'est le moins bon de mes titres parus chez cet éditeur, mais rien d'illogique. 

Sherlock Holmes et les Ombres du passé. Là, en revanche, nous tenons le vilain petit canard.

- Couverture un peu criarde, qui n'attire pas ? Sur un stand, ce n'est pas celui que le lecteur va prendre en main, pourquoi ?

- C'est un receuil de nouvelles. En France, on n'aime pas ce genre. Les nouvelles c'est typiquement anglo-saxon, et je me demande si Conan Doyle, qui a écrit 54 nouvelles avec son personnage et seulement 4 romans, aurait eu le même succès s'il avait été français. Le lecteur amateur de polars est tout prêt à acquérir un pavé de 600 pages mais dédaigne les histoires courtes. Je ne suis pas surpris, je le savais...

- Des histoires vraiment TRES holmésiennes. Avec l'idée de base, qui consiste à ajouter de nouvelles aventures à des personnages déjà présents chez Conan Doyle, le lecteur occasionnel a le toujours le même réflexe : "heu, je n'ai pas lu Conan Doyle depuis longtemps, je vais commencer par un autre titre, je prendrai celui-ci plus tard". En revanche, les holmésiens purs et durs, "les gardiens du temple" qui avaient fustigé les burlesques "Hommes Barbus", ont aimé... Conclusion : eh oui, on ne peut pas plaire à tout le monde. 

 

Mai 2018 (suite)

Lecture publique de quelques pages de "Sherlock Holmes et le mystère des hommes barbus", pour répondre à l'invatation de la comédienne Jacqueline Bellido au cabaret "L'Instant" à Lescar. Une bonne soirée... pour moi en tout cas !

 

Juin 2018

Séance de signature à la librairie "L'escapade" à Oloron-Sainte-Marie : merci à Cédric Laprun, un vrai libraire indépendant, et aux clients : j'espère ne les avoir pas trop saoûlés, héhé...

Juillet 2018

Août 2018

Septembre 2018

"Hors circuit" est donc le titre provisoire de mon prochain roman. Et si en 1933, on avait testé la voiture de Nikola Tesla au Grand Prix de Pau ? Mais au fait, si vous ignorez l'info, en voici un résumé à travers la presse.

La voiture a été retrouvée 50 ans plus tard, dans une grange où son propriétaire l'avait soigneusement rangée... c'était bien la Pierce Arrow mais... sans le moteur...

Pourquoi Nikola Tesla n'a-t-il pas poursuivi la mise au point de son invention ? Pourquoi, à sa mort, le gouvernement américain a-t-il confisqué tous ses papiers ? Tesla disparu sans héritier, tout a été confisqué par l'administration. Des intérêts supérieurs ont-ils poussé à cacher l'invention ? Cette voiture roulant sans pétrole n'arrivait-elle pas beaucoup trop tôt ? Qu'est devenu le moteur de la voiture disparue ? Quel beau sujet de roman, n'est-ce pas ? 

Les infos sont dans le journal de bord.