Thierry NIOGRET
Thierry NIOGRET

29 AOUT 2013

Voici la réponse à une question que l'on me pose quelquefois: "Comment procédez-vous, quelle est la méthode pour écrire un roman policier" ?

Disons qu'il n'y a pas une méthode meilleure qu'une autre : certains n'ont qu'une trame et brodent au fur et à mesure (Léo Malet pour Nestor Burma, JF Parot pour Nicolas Le Floch...) d'autres prennent des centaines de notes un peu partout sur des cahiers (Agatha Christie), disons que je fais partie des gens très organisés qui travaillent d'après un plan : j'ai le début, la fin de l'histoire, quelques phrases clé en tête, et puis je dresse un plan précis sur un cahier : le synopsis en quelques lignes, puis des indications de lieux, de personnages, et ensuite je découpe en chapitres. Chaque chapitre comprend au moins 3 événements afin d'être assez dense (je m'oblige à des chapitres d'une dizaine de pages... mais je casse parfois ce moule...)

Je travaille avec 3/4 chapitres d'avance, mais jamais plus, afin de ne pas me "bloquer", et de pouvoir aller vers une nouvelle orientation si j'en ressens le besoin. 

 

Voir, ci-dessous, le manuscrit du "Diamant Hindou". 

Pour cette histoire indienne, j'avais poussé le souci du détail en rédigeant avec du matériel acheté sur place. Bien entendu, le travail d'écriture se fait ensuite à l'ordinateur, avec le traitement de texte. Le manuscrit, c'est simplement la prise de notes, avec le plan.

 

Le cahier est prêt, pour SHERLOCK HOLMES CHEZ

L 'IMPERATRICE. Un banal Clairefontaine rouge, mais avec un stylo acheté... au Musée de Baker Street, of course !

3 SEPTEMBRE 2013

ET C'EST PARTI !

 

Le prologue et le premier chapitre sont terminés et déjà corrigés. Titre du premier chapitre "Une visite".

 

EXTRAIT.

L’homme ferma les yeux. Le Paradis. Il était au Paradis.

Le homard bleu avec ses tomates confites au citron vert et safran, accompagné d’un sorbet et d’une gelée de tomates, s’était révélé somptueux. Quant aux rougets en filets poêlés, garnis de chipirons et d’un riz crémeux, nappés d’une sauce à l’encre au piment d’Espelette,  ils lui laisseraient un souvenir impérissable.  Le dessert, que le menu qualifiait « d’abricot juste rôti au beurre salé », fondait dans la bouche, suscitant un réel ravissement.  Enfin, le Grand Vin de Bordeaux complétant l’ensemble avait parachevé cette sensation de bonheur extatique. Décidément, ce chef français avait du génie. D’ailleurs, il n’y avait que la France pour donner à la gastronomie ses lettres de noblesse.  Une fois que l’on s’en était convaincu, toutes les cuisines du monde paraissaient fades, vulgaires ou indigentes. 

Ainsi commence le prologue. Dans le premier chapitre, on apprend que... Watson se modernise !

Et pourtant, j’avais moi-même succombé à la mode de l’automobile. La vente de mon cabinet m’avait procuré une somme rondelette que j’avais investie, en partie, dans une Napier à moteur 4 cylindres, 1 litre 6. Je m’étais promis d’utiliser ce moderne véhicule pour me rendre dans l’une ou l’autre de nos provinces anglaises, à la belle saison, peut-être pour accomplir une sorte de pèlerinage personnel… 

Une Napier : la voiture de Watson.

A SUIVRE.

7 SEPTEMBRE 2013

Le deuxième chapitre est terminé à son tour, il s'intitule "En route !"

Extrait :

Je me retournai. Sherlock Holmes était là, devant moi.

Aux portes de la soixantaine, il n’avait pas changé. La taille aussi mince, il était revêtu d’une cape que je lui connaissais déjà… Le maintien restait altier, le regard toujours aussi vif, pétillant de malice… Son teint avait pris le hâle de l’homme habitué au grand air et les cheveux avaient blanchi. Mais c’était bien toujours le même homme et il semblait resplendissant de santé.

J’allais répondre quelque chose lorsque l’inspecteur Hopkins fit son apparition par l’autre côté. 

La petite maison de Holmes sur la falaise du Sussex

A SUIVRE.

8 SEPTEMBRE 2013

L'ancien capitaine de l'équipe de France de rugby, Michel CRAUSTE, invité de "PAIN OU BRIOCHE". 

11 SEPTEMBRE 2013

Et nous voilà au chapitre 3. Il s'intitule sobrement "M." et met en scène un nouveau personnage. Le reconnaissez-vous, celui-là ?

14 SEPTEMBRE 2013

Voici, en avant-première, la couverture du prochain ouvrage publié par "LE PATIENT RESIDANT". 

 

ELEMENTAIRE MES CHERS PARENTS Collection : Le théâtre de Sherlock Holmes. François Pardeilhan

Une intrigue inédite extraite du journal de Violet Holmes qui viendra compléter les seizes aventures du jeune détective à Pau.

 

Cet ouvrage renoue avec la tradition chère à Arthur Conan Doyle qui consiste à écrire un texte pour le théâtre avec la richesse de détails d'une nouvelle, comme il le fit avec Le diamant de la couronne qui deviendra La pierre de Mazarin.

 

Disponible le 5 octobre.



15 SEPTEMBRE 2013

30 000 CONNEXIONS !!!

20 SEPTEMBRE 2013

Très fier que mon second roman, "DES ASTRES ET DES ONDES", soit rentré dans une anthologie. Merci aux auteurs de cet ouvrage indispensable à tout amateur de roman policier classique.

Un extrait de l'article :

 

L’enquêteur amateur, c’est Tintin, évidemment ! En
inconditionnel de l’oeuvre d’Hergé, l’auteur parsème
son récit de citations, allusions, similitudes aux albums
composant la saga du plus célèbre reporter de tous les
temps, allant même jusqu’à doter l’investigateur d’un
véhicule, exacte réplique de la jeep des Dupondt dans
TINTIN AU PAYS DE L’OR NOIR, et le flanquer d’un
compagnon à quatre pattes, un chat siamois répondant
au nom de… Tchang. En soi, c’est référentiel et amusant.
Mais, si l’intrigue policière est bien ficelée, le
problème du local clos nous laisse un sentiment de
malaise et le fait d’avoir été traîtreusement manipulé…
Il faut toutefois reconnaître que l’auteur a lu ses
classiques, témoin sa table des matières, calquée sur le
modèle d’Ellery Queen dans LE MYSTÈRE DU SOULIER
BLANC. Au final, un roman d’énigme qui se laisse lire,
écrit d’une plume alerte, dans un style fluide et
plaisant ; les personnages sont attachants et cette
promenade dans le Béarn n’est pas désagréable.

24 SEPTEMBRE 2013

Le chapitre 4 voit l'arrivée de nos héros à Hampstead, jusqu'à la maison du professeur Lomax.

A SUIVRE...

29 SEPTEMBRE 2013

Isabelle ITHURBURU photo Daniel Bardou - CANAL+

La présentatrice de "JOUR DE RUGBY" sur Canal+, est mon invitée dans PAIN OU BRIOCHE sur France Bleu.

1ER OCTOBRE 2013

Le chapitre 5 de "Sherlock Holmes chez l'impératrice" porte ce titre : "Retour en arrière". Mais où vont donc Holmes  et Watson ? Les voilà en quête d'un annuaire Bradshaw pour prendre le train...

A SUIVRE...

9 OCTOBRE 2013

Mais où sont donc Holmes et Watson dans ce chapitre 5 ?

A SUIVRE...

11 OCTOBRE 2013

Voilà revenu le temps des salons du livre : mon éditeur participe à deux manifestations programmées ce week-end. Il va falloir choisir.

12 OCTOBRE 2013

Participation ce week-end au salon du livre "Lire en Tursan" (40)

Conférence holmésienne avec les frères Igor et Grichka BOGDANOV.

L'holmésologie n'est-elle pas une science ? 

25 OCTOBRE 2013

Contrairement à Jean BRUCE qui a rédigé une quarantaine de "OSS 117" sans avoir quitté son appartement, j'ai la chance de visiter les lieux de mes histoires avant de les écrire.

Pour le chapitre 6 de "SERLOCK HOLMES CHEZ L'IMPERATRICE", la première scène se déroule dans la magnifique salle de lecture du British Museum. 

2 NOVEMBRE 2013

L'actualité de la semaine prochaine : le salon du livre de Pau, incontournalbe rencontre entre les auteurs et leurs lecteurs. Comme d'habitude, le stand du "Patient Résidant" avoisinera les "Noires de Pau" et le "Visage Vert". Avec une nouvelle publication :"L'expédition maudite". 

11 NOVEMBRE 2013

Et voilà: le salon est déjà passé ! Le Palais Beaumont de Pau est un lieu qui convient parfaitement, il reste aujourd'hui quelques images, tandis qu'on pense déjà à l'édition 2014.

14 NOVEMBRE 2013

Le chapitre 7 de l'aventure en cours amène nos héros à la gare Victoria, à la poursuite de... ???

17 NOVEMBRE 2013

Et voilà : le chapitre 8 de "Sherlock Holmes chez l'Impératrice" amène nos héros au 10 Downing Street, chez le premier ministre, pour dresser un plan d'action : ce huitième chapitre s'intitule d'ailleurs "Conseil de guerre".

Avec ce huitième chapitre, on peut dire que 150 pages environ sont rédigées. La suite, qui se déroulera entièrement à Biarritz, viendra un peu plus tard.

 

Ci-dessous : les participants au conseil de guerre confidentiel de ce mois de mars 1912 : cliquez que les photos pour lire les identités. 

A SUIVRE TOUT PROCHAINMENT...

27 NOVEMBRE 2013

Petite pause dans l'écriture. Pour patienter : quelques vues de Biarritz au début du XXème siècle...

10 DECEMBRE 2013

ET VOICI LA FIN DE LA PREMIERE PARTIE (extrait sans la mise en page)

-     Eh bien, Watson, que pensez-vous de notre plan ? demanda mon ami en me tapotant affectueusement l’épaule. C’est peut-être l’une des dernières fois que je vous appelle Watson publiquement, car il va nous falloir choisir soigneusement une nouvelle identité.

-     Holmes, je suis prêt à vous accompagner, mais pas certain d’être  capable de jouer un rôle à la perfection. Combien de fois, dans le passé, n’avez-vous pas déploré ma naïveté et ces bons sentiments qui s’inscrivent sur ma figure ?

-     Allons, je suis sûr que vous vous en tirerez très bien ! Nous allons d’ores et déjà travailler nos rôles respectifs.

-       Quand partons-nous ?

-     Dès après-demain, répondit Mycroft, le rendez-vous est fixé pour la fin de semaine à l’Hôtel du Palais, mais il est préférable d’arriver un peu en avance. D’ici là, nous vous aurons préparé de faux papiers et vous aurez tout le loisir de perfectionner notre plan.

L’Hôtel du Palais ! Je songeai alors à ce palace fabuleux dont j’avais vu la photo quelques minutes auparavant. Quelle responsabilité primordiale serait la nôtre dans cette partie d’échecs qui se tramait contre des adversaires inconnus ! Je réalisai alors la difficulté de l’entreprise : nous allions agir sous une fausse identité, mais nous ne connaîtrions ni celle de notre adversaire, ni celle de nos concurrents désireux d’acquérir l’invention du professeur Lomax, quel que soit le prix à payer ! Et quant aux Français, ils restaient dans la course.

Si j’avais pu deviner alors les surprises ahurissantes qui nous attendaient là-bas…

 

18 DECEMBRE 2013

STAND BY POUR SHERLOCK HOLMES : il faut bien, de temps en temps, travailler un peu...

CI-DESSUS : enregistrement "PAIN OU BRIOCHE" avec mon confrère auteur Antonin NICOL (auteur d'une belle collection sur la flore des Pyrénées).

21 DECEMBRE 2013

NOEL 2013 : Sherlock Holmes

toujours aussi populaire ! (trouvé au hasard sur le net).

Les infos sont dans le journal de bord.